Article Systemes

AEROTHERMIE OU GEOTHERMIE ?

Le terme « pompe à chaleur » désigne tout système permettant de récupérer les calories présentes naturellement dans notre environnement à des fins de chauffage. Derrière ce terme générique, deux solutions techniques radicalement différentes s’offrent à vous :

  • L'AEROTHERMIE

    Les PAC aérothermiques captent les calories dans l’air extérieur. L’infrastructure nécessaire est donc légère (une simple unité discrètement installée à l’extérieur de votre maison). 
     C’est la technologie qui vous permet d’allier simplicité, confort et économies d’énergie !

  • LA GEOTHERMIE 

    Les PAC géothermiques vont puiser les calories dans le sol. Leur installation nécessite donc une profonde transformation de votre jardin. Il existe 2 systèmes de captage : les capteurs entérrés horizontaux, et les capteurs verticaux.
    Les capteurs horizontaux sont entérrés à 1.5m de profondeur, et nécessite une surface de captage comprise entre 1.5 et 2 fois la surface habitable à chauffer. Par exemple, pour chauffer une maison de 100m2 via un captage horizontal, il est ainsi nécessaire de réserver près de 200m² de terrain plat (moins de 20% de pente) .
    La technique du captage vertical est encore plus contraignante car elle nécessite un forage de 80m à 120m de profondeur afin de puiser l'eau dans les nappes phréatiques, ce qui impose une déclaration préalable à la DRIRE (Direction Régionale de l’Industrie, de la Recherche et de l’Environnement). Des contraintes administratives, techniques, esthétiques et financières loin d’être négligeables !


L'air, une ressource gratuite et inépuisable




Les pompes à chaleur (PAC) permettent de récupérer les calories contenues dans l’air extérieur, même quand il fait froid. Par un système de compression, elles peuvent chauffer très efficacement l’intérieur d’un appartement ou d’une maison. Les PAC ont uniquement recours à l’électricité pour le fonctionnement du système : la chaleur qu’elles restituent est entièrement captée dans l’air extérieur. La consommation est donc minime et bien inférieure à celle d’un convecteur électrique, par exemple.

Le calcul est simple : avec les pompes à chaleur, 70% de l’énergie consommée pour se chauffer est contenue dans l’air extérieur : elle est donc gratuite… et renouvelable !

Silencieuses, discrètes, mais surtout économiques et éco-responsables, les pompes à chaleur constituent la technologie actuelle la plus innovante pour équiper les maisons et bâtiments à faible consommation d’énergie


Comparatif des coûts de fonctionnement